Enseignement à distance

En savoir plus

Retour d'expérience complet de Rachel Panckhurst et ses étudiants

Par Rachel Panckhurst, maître de conférences HDR à l’université Paul-Valéry Montpellier 3, et ses étudiants en 3e année, Sciences du Langage, parcours langue, langage et société (SL LLS) et en MIASHS (Mathématiques et Informatique appliquées aux sciences humaines et sociales) : Lucas Aubertin, Jassmine Bekal, Lou Brun, Zhangyi Chen, Boliang Feng, Alice Jourdain, Océane Laperse, Ondine Leblond, Johanna Levasseur, Jade Pujolas, Lucille Vilallongue, Clara Villemon, Xi Wu, Can Yang, Junjing Zhang.

Rachel Panckhurst (© Mary Gaudin : https://marygaudin.com/)

Au début de l’année universitaire en septembre, je demande aux étudiants de se présenter, ou plutôt — c’est mieux comme activité brise-glace, car cela exige une discussion préalable — de présenter leur voisin.e.

Cette année, environ 90% de mes étudiants de 3e année Sciences du Langage ont indiqué vouloir devenir professeurs des écoles. J’ai donc pensé que ce serait intéressant de les mettre en situation d’enseignants… à l’aide de Wooclap !

Les deux premières séances de mon cours d’introduction à la linguistique-informatique s’y prêtaient parfaitement : divisés en 4 groupes, les étudiants devaient tout d’abord trouver des informations et tester des logiciels liés à la traduction automatique, à la reconnaissance de la parole, à la synthèse vocale et aux correcteurs orthographiques et grammaticaux.

Ensuite, ils ont collaboré à un document partagé en ligne et ont préparé une présentation succincte à donner devant leurs pairs la semaine suivante.

Mais, me diriez-vous, quel rapport avec Wooclap ? La consigne que j’ai donnée était qu’à l’issue de l’exposé, les étudiants devraient poser au moins deux questions à leurs camarades via Wooclap.

Je n’ai pas demandé à viser/vérifier leurs questions avant les présentations, car j’estime qu’il est important d’autonomiser les étudiants, pour qu’ils aient — autant que possible — le contrôle et la responsabilité de la situation pédagogique.

Les questions choisies permettraient-elles de vérifier les connaissances acquises par le public qui les écoutait ? Voici quelques retours d’étudiants en sciences du langage et en MIASH sur cette expérience.

Océane Laperse (SL LLS)

« Travailler via Wooclap fut ludique. La plateforme est intuitive. Le large choix de types de questions permet de changer régulièrement de formats et de visualiser les réponses de différentes manières.

Cela a rendu nos exposés interactifs et participatifs, les autres étudiants étaient davantage attentifs puisqu’ils savaient qu’un petit quizz les attendait. Il nous a permis de savoir si notre présentation avait été comprise. »

Océane Laperse (SL LLS)

Lucille Vilallongue (SL LLS)

« Wooclap est un logiciel qui nous permet, en tant qu’étudiants, de participer au cours d’une façon très originale.

En effet, il suffit que le professeur transmette un numéro de téléphone à ses étudiants, puis en envoyant un certain code à ce numéro, ils pourront par la suite répondre à des questions qui seront directement affichées sur le vidéo-projecteur.

Les questions peuvent être diverses : sur ce qui a été vu en cours, pour donner son avis ou pour déduire des informations et ainsi faire appel à la réflexion de l’ensemble de la classe. Les résultats s’affichent ainsi en temps réel si le professeur l’a décidé, mais ils peuvent également ne pas être affichés.

D’autre part, il existe de nombreuses possibilités de réponses : elles peuvent être libres, sous la forme de QCM, de sondage et il y a également différentes possibilités pour les afficher : en nuage de mot, sous forme de liste, etc. C’est selon ce que le professeur recherche et ce qu’il attend comme réponse.

Ayant participé au cours de Linguistique-Informatique de Madame Panckhurst durant ma 3e année de Licence, j’ai pu expérimenter ce logiciel qui pour moi est vraiment intéressant et original.

Dans un premier temps, grâce à ces « moments » Wooclap durant nos heures de cours, j’ai trouvé que ce dernier est beaucoup plus attractif et différent des autres cours que je peux suivre à l’Université.

En effet, je me suis d’autant plus intéressée à le suivre et j’ai également eu l’impression de retenir plus facilement les informations qui étaient données à travers le Wooclap, notamment lorsque notre professeure a décidé de faire appel à notre réflexion pour en trouver certaines.

Je trouve également très bien le fait de faire participer l’ensemble des élèves en même temps, cela crée une unité de groupe durant un instant, les individus de ce groupe vont donc apprendre à réfléchir et parfois à trouver les réponses ensemble.

De plus, le fait de faire participer les étudiants de cette façon est vraiment plus intéressant que de seulement les laisser écouter. La participation va dans les deux sens et est échangée entre le professeur et les étudiants ce qui donne au cours un côté unique et d’autant plus captivant.

Wooclap a également été une belle découverte pour moi, car il peut nous être utile dans nos futures présentations ou dans notre futur métier parce qu’il est très facile d’utilisation, d’accès et lorsque l’établissement a une licence, nous avons un accès illimité. »

Lucille Vilallongue (SL LLS)

Alice Jourdain (SL LLS)

« Wooclap est une plateforme qui rend interactif les cours. Elle permet d’apprendre ou de s’assurer de ses connaissances par le biais de questions ouvertes ou fermées, qui elles, sont formulées de façon à jouer à un jeu. La fonction “concours” permet de s’investir davantage et donc d’écouter et d’être attentif afin de “gagner” ce petit jeu.

Wooclap est pour moi, ludique et une bonne manière de rendre agréable des cours qui pourraient nous paraître compliqués. Utiliser une plateforme comme celle-ci, utilisable par tous, est un réel atout. »

Alice Jourdain (SL LLS)

Lou Brun (SL LLS)

« Étant étudiante en sciences du langage, la linguistique informatique tient une place majeure dans l’avenir de nos futures professions, c’est dans le cadre de son enseignement que j’ai découvert l’outil Wooclap.

J’ai pu l’utiliser autant pour intervenir sur la présentation de l’enseignante que pour faire participer les autres étudiants lors de mon propre exposé. Cela sans formation préalable, Wooclap est donc très intuitif et facile d’utilisation.

La diversité de ses fonctionnalités est aussi à noter, celles permettant la création de QCM et de questions ouvertes s’intègrent très bien à une présentation étudiante. Elles nous ont permis de recueillir les préjugés des étudiants sur certains procédés, puis de rétablir la vérité sur ces derniers, sans avoir mené d’enquête au préalable.

Que du positif donc, à voir sur l’étendue de la plateforme ! »

Lou Brun (SL LLS)

Jassmine Bekal et Clara Villemon (SL LLS)

« Nous avons introduit notre premier cours de linguistique informatique avec la présentation du traitement automatique des langues (TAL). Nous étions répartis en 4 groupes de personnes qui travaillaient sur 3 thèmes différents :

  • La synthèse vocale
  • La reconnaissance automatique de la parole
  • Le correcteur grammatical
  • La traduction automatique

Avec notre groupe, nous avons travaillé sur la reconnaissance automatique de la parole. Dès lors, après avoir effectué quelques recherches, nous devions la semaine suivante, c’est-à-dire à la séance 2, présenter notre sujet à nos camarades. Nous devions présenter différents points :

  • Une définition, son fonctionnement ainsi que ses origines
  • Une présentation des applications qui permettent la reconnaissance automatique de la parole
  • Les limites de ce système

Dans le fond nous n’avons pas eu trop de mal à trouver des informations sur ces parties car nous avions déjà des bases que nous avons renforcées avec des recherches sur internet qui fut l’outil prépondérant pour ce travail car nous avons procédé à des manipulations sur des applications telles que Dragon Dictation ou Siri sur Iphone.

Pour conclure, nous en avons déduit que la reconnaissance vocale était une très bonne technique informatique, et qui représente un outil important et très simplificateur, surtout de nos jours.

Après avoir présenté cela aux autres groupes, nous devions nous assurer qu’ils aient bien compris et retenu nos explications. Pour cela, nous nous sommes appuyées sur le logiciel Wooclap pour créer un petit questionnaire auquel tous les groupes pouvaient répondre, à l’aide d’un lien qu’ils copiaient directement sur leurs smartphones ou leurs ordinateurs. Ainsi, les questions s’affichaient en temps réel.

Une deuxième possibilité s’offrait à eux afin de répondre aux questions : ils pouvaient répondre par sms. Pour cela il suffisait tout simplement d’envoyer « @ » suivi d’un code propre à chaque groupe et l’envoyer à un numéro conçu spécialement pour cela qui étaient tous deux projetés à l’écran.

Notre questionnaire était composé de 3 questions :

  • Un nuage de mots sur les limites de la reconnaissance automatique de la parole : tous les participants écrivaient une limite et celle-ci s’affichait anonymement en temps réel sur le diaporama.
  • Un QCM sur quel pays a utilisé ce système pour la première fois : ici, les participants devaient cocher et par la suite nous pouvions voir quelle était la bonne réponse et savoir le pourcentage de réponses pour chaque choix proposé.
  • Une autre question

La création des questions ne nous a pas posé de problème, bien au contraire. Nous avons eu le choix pour présenter nos questions, en effet il y avait plusieurs dispositions, nous nous sommes contentées principalement de choisir des questions à choix multiples (QCM), car nous avons trouvé que c’était le type le plus simple et le plus fluide pour que les autres groupes y répondent.

Pour une des questions nous avons créé un nuage de mots. Nous avons beaucoup apprécié cet agencement car cela mettait en avant les mots qui ressortaient le plus. Cette méthode est très captivante.

Ainsi nous n’étions pas dubitatives concernant cette plateforme puisque l’utilisation de celle-ci n’était pas difficile et nous nous sommes senties guidées tout le long. Ce que nous pouvons retenir de cette plateforme c’est qu’elle permet de rendre les cours plus dynamiques et interactifs.

Cela change des autres cours où il n’y a pas forcément d’autres moyens d’apprentissage, cela nous a donc permis une plus grande émancipation en tant qu’étudiants. Cela nous a également permis de savoir si notre exposé était bien structuré et compréhensible et nous aussi obligé à écouter attentivement les autres exposés.

De plus, cela nous permet de nous familiariser beaucoup plus avec le numérique qui est très important dans notre quotidien. Nous aimerions fortement travailler avec cet outil informatique à l’avenir. »

Ondine LEBLOND (SL LLS)

« En mêlant éducation et nouvelles technologies, Wooclap nous encourage, nous les étudiants, à prendre part plus activement aux cours.

Cette application dispose d’un système ludique et interactif, qui peut s’accommoder parfaitement à nos besoins pédagogiques et rend l’enseignement amusant.

Son interface est simple d’utilisation et offre de nombreux modèles de questions. »

Ondine LEBLOND (SL LLS)

Johanna Levasseur (SL LLS)

« Lors de notre première approche de Wooclap, nous étions tous très surpris d’entendre un professeur nous demander de sortir nos téléphones et non comme à l’accoutumée de les ranger. En plus de le sortir nous allions pouvoir nous en servir afin de répondre à des questions.

Au fil des réponses que nous envoyons avec nos téléphones, nous nous aperçevons qu’elles apparaissent au tableau (grâce au rétroprojecteur) en temps réel, nous pouvons alors les comparer et réagir en direct.

Pour utiliser Wooclap en tant qu’étudiant afin de répondre aux sondages, nous devons envoyer un code assez court à un numéro de téléphone. Nous devons ensuite envoyer à ce même numéro les chiffres qui correspondent aux réponses que nous pensons justes, nous pouvons également rédiger des réponses pour les questions ouvertes.

Cette expérience fut intéressante et très inédite pour ma part. Cette année dans le cours de linguistique informatique, j’ai pu me confronter à une autre façade de Wooclap en construisant moi-même les questions, en étant l’initiatrice des sondages.

J’ai dû dans un premier temps me questionner sur le type de questions que je voulais poser : des questions fermées avec pour seules réponses possibles « oui » ou « non », des questions à choix multiples ou des questions ouvertes pour pouvoir permettre de s’exprimer plus librement.

J’ai découvert par la suite que nous pouvions également mettre en place des questions dans lesquelles il faut associer deux réponses ou des limites de temps pour répondre. Il existe de nombreuses autres formes de sondages tels que les textes à trous, par exemple, mais que je n’ai pas eu l’occasion de tester.

Dans un second temps, il a fallu créer des réponses pour les questions à choix multiples, c’est un exercice assez difficile afin de ne pas mettre des choix trop absurdes, trop proches de la bonne réponse ou qui portent à confusion, mais la création de ses différentes possibilités n’est pas limitée et très simple : il suffit de cliquer sur le “+”” et d’y inscrire la réponse que nous souhaitons.

Une fois en classe, les étudiants se connectent et répondent aux questions, nous voyons le nombre de personnes connectées et le nombre de réponses, ce qui permet d’avoir une idée du taux de participants actifs.

Grâce au vidéoprojecteur, les réponses apparaissent sur le tableau en même temps qu’elles sont envoyées, nous pouvons les comparer, les discuter et faire apparaître la réponse qu’il nous semble la plus correcte.

Cette interactivité très rapide nous permet d’avoir une idée en direct de la compréhension d’un sujet aux vues des réponses données par les participants.

L’utilisation de l’application Wooclap est très intuitive. Même sans explication, elle est facilement utilisable notamment grâce à ses pictogrammes colorés qui ressortent sur le fond blanc.

Nous avons la possibilité de modifier nos questions à tout moment mais également de les tester avec l’option “lancer”. Il existe cependant quelques subtilités que l’on ne peut pas deviner tel que le fait d’envoyer toutes les réponses à la suite ou un sms pour chaque réponse lors des questions à choix multiples si plusieurs choix sont corrects.

Après avoir testé Wooclap sur les deux plans, autant en créant les questions qu’en y répondant, je peux donner mon avis sur la simplicité d’utilisation de cette application.

Elle est très inspirante lors de la création des sondages et ne nécessite pas d’explication particulière pour pouvoir s’en servir. Cette application est innovante et très ludique : pour les étudiants, “travailler” en répondant aux questions depuis leurs téléphones est motivant et assez simple puisqu’il ne suffit que d’envoyer quelques sms.

Au lieu de combattre l’utilisation des téléphones en cours, s’en servir comme outils rend le cours plus interactif et dynamique.

Le fait que les réponses soient anonymes est également un fort atout car la peur de se tromper devant toute la classe disparaît et pousse les étudiants qui n’oseraient pas lever la main habituellement pour participer à quand même donner leurs réponses.

Wooclap est une application qui mérite d’être encore plus connue et utilisée dans le domaine de l’enseignement. »

Johanna Levasseur (SL LLS)

Lucas Aubertin (MIASH)

« J’ai particulièrement aimé me pencher sur Wooclap que j’avais déjà vu lors de quelques cours les années passées. C’était la première fois que je construisais les questions.

La prise en main se fait très facilement et rapidement, c’est très agréable de ne pas se sentir bloqué par des options que l’on ne comprend pas. Le type de réponses que l’on peut apporter à une question (QCM, réponse libre, réponse précise avec correction) est assez large pour satisfaire la plupart des besoins.

Mention spéciale à l’affichage en nuage de mots qui se révèle être pertinent quand les réponses libres se multiplient. Les interrogés peuvent envoyer leurs réponses par SMS ou le site web, ce qui permet d’être sûr d’obtenir la totalité des réponses en fonction de l’appareil utilisé.

L’affichage en direct des réponses est le meilleur côté de Wooclap, c’est ludique. Un véritable échange se crée avec les étudiants, il est possible de commenter, voire de rire, quand on voit les questions apparaître.

Je trouve personnellement que c’est un moyen pertinent de faire participer l’ensemble de la classe puisque les réponses peuvent être anonymes. Cela permet de donner une voix à ceux qui d’habitude n’osent pas intervenir. »

Lucas Aubertin (MIASH)

Xi Wu (SL LLS)

« Pendant la présentation de la séance 2, j’ai utilisé Wooclap avec mes membres de groupe pour poser des questions aux camarades. Cette plateforme nous aide à bien comprendre les opinions des camarades sur notre sujet et rend notre présentation plus interactive.

Cette plateforme est facile d’utiliser. Il suffit de l’utiliser sur le web, il ne faut pas télécharger autre chose. D’abord, il faut créer un compte en ligne.

Ensuite, il faut créer un nouvel événement par différents moyens (QCM, des sondages, échelle, des questions ouvertes…). Le choix est varié.

Enfin, les camarades peuvent répondre aux questions via un smartphone, une tablette ou un ordinateur, et même par sms. Ils peuvent répondre individuellement de manière anonyme. Et nous pouvons découvrir les résultats affichés de manière simultanée directement dans la présentation.

Cela nous permet de collecter instantanément des réponses, assurer la compréhension des camarades sur notre sujet, et favoriser notre discussion collective.

J’aime bien cette plateforme. D’une part, on peut recueillir des informations en temps réel et ainsi prendre des mesures immédiatement. D’autre part, cette application nous aide à bien connaître les opinions et assurer la compréhension des auditeurs.

On peut l’utiliser dans tous les domaines : l’éducation, l’entreprise, même dans le gouvernement. »

Xi Wu (SL LLS)

Boliang Feng (SL LLS)

« Dans le cours de linguistique informatique, on a appris comment le Wooclap fonctionne. C’est très facile et pratique.

Au sein du cours, on doit accéder à un site web sur internet pour l’utiliser et poser des questions ; pour y participer, on peut utiliser le téléphone portable en envoyant un SMS, par exemple si on est d’accord avec une question on peut envoyer 1, et ce système va compter automatiquement le nombre de “oui” et “non” et il va donner la proportion, c’est très maniable.

Et dans le cours, quand on l’emploie, on n’avait pas besoin de passer beaucoup de temps à attendre la réponse du programme, c’est-à-dire que le système peut immédiatement présenter nos réponses lorsqu’on les a envoyées.

D’après moi, le Wooclap m’intérresse beaucoup et cela rend la classe plus intéressante, surtout pour les étudiants étrangers.

Si les étudiants étrangers ne peuvent pas comprendre complètement le contenu de la classe et ne peuvent également pas répondre à toutes les questions posées par les professeurs en raison des limites du niveau de langue, grâce à ce système, ils peuvent mieux prendre la parole concernant les questions, participer à l’interaction de classe et comprendre les connaissances données. Cela les aide beaucoup. »

Boliang Feng (SL LLS)

Can Yang (SL LLS)

« Wooclap est une plateforme sur internet destinée à l’interaction de l’enseignant et des étudiants. Je vous présenterai deux avantages.

Premièrement, l’outil facilite la communication du professeur et l’étudiant ou conférencier et auditeur en temps réel, parce que c’est un outil sans téléchargement de l’application, juste connecter un lien internet avec l’ordinateur ou téléphone ou bien par texto lorsqu’il n’y a pas d’internet.

Et même avec une grande distance, les étudiants peuvent discuter également. Et puis, les étudiants peuvent répondre aux questions en même temps, de même, c’est une économie de temps.

Deuxièmement, il améliore aussi l’efficacité de l’apprentissage en classe, tous les étudiants peuvent participer aux activités et répondre aux questions en même temps, cela promeut également l’enthousiasme des étudiants timides, parce que les étudiants timides n’osent pas répondre aux questions à l’oral normalement.

Par contre, avec cet outil, il n’y a pas besoin de voix, seulement à l’écrit, des réponses anonymes, donc il peut augmenter la participation des étudiants.

Pour conclure, c’est un outil très utile et amusant, il est intéressant de communiquer et apprendre avec cette façon. Pareillement il rend notre cours plus efficace. »

Can Yang (SL LLS)

Pujolas Jade (SL LLS)

« La première fois que j’ai entendu parler de cette plateforme, c’était lors d’un cours de première année de licence Sciences du langage présenté par Rachel Panckhurst. Le but étant de nous présenter Wooclap et ses fonctionnalités.

Dans un premier temps, j’étais surprise de voir qu’il fallait utiliser son téléphone en cours afin de participer aux diverses questions, mais rapidement je me suis aperçue que le fait de participer anonymement à cet exercice, me poussait à y répondre contrairement à des questions posées oralement où je prends rarement voire jamais la parole.

En effet, Wooclap nous fait « perdre » la peur de se tromper ou autre. De plus cette application établit un réel dialogue avec ses participants, car les diverses réponses confrontent nos idées et nos connaissances.

Puis en troisième année de licence les rôles se sont inversés, nous étions plus derrière nos téléphones pour répondre aux questions, mais nous étions les coordinateurs des questions.

Cet exercice nous a alors permis de nous approprier l’utilisation de la plateforme. Par conséquent, je trouve que Wooclap est un outil simple qui offre un large choix de fonctionnalités (nuages de mots, questions à choix multiples etc) qui permettent de dynamiser notre contenu.

Enfin, sa rapidité d’exécution qui nous permet de voir les résultats en temps réel rend cet outil ludique et efficace. »

Pujolas Jade (SL LLS)

Chen Zhangyi (SL LLS)

« Pour moi, le logiciel Wooclap fonctionne bien. Il n’est pas nécessaire de le télécharger pour l’utiliser, il suffit seulement d’ouvrir la page web. Et il convient pour tous les types de téléphones portables, que ce soit sur la page ou par SMS.

L’enseignant enregistre des questions dans ce logiciel et les présente sur le projecteur, puis, les étudiants participent par SMS ou sur Internet afin de répondre à ces questions.

C’est très pratique pour recueillir des informations en temps réel et construire des interactions entre professeur et étudiants.

Nous pouvons créer les questions à choix multiples, ce qui est facile pour évaluer le niveau de compréhension global d’auditoire, on choisit de bonnes réponses, et le résultat va être affiché en temps réel sous forme d’histogramme.

On peut faire des sondages par Wooclap, en ajoutant très rapidement des informations supplémentaires au sein de notre présentation.

L’objectif est de permettre à notre public de mieux comprendre notre sujet, à la fois, on peut aussi demander à nos participants d’exprimer leur propre opinion sur ce sujet et Wooclap va trier leur avis par catégorie.

Wooclap transforme notre moyen d’apprentissage. Grâce à Wooclap, on peut dynamiser nos cours, mesurer la compréhension de nos audiences, et stimuler la motivation pour l’apprentissage.

Il permet de recueillir de manière presque instantanée l’avis des participants et les étudiants peuvent questionner le professeur plus facilement qu’avant, c’est bidirectif.

Bref, Wooclap change la façon d’enseigner. »

Chen Zhangyi (SL LLS)

Junjing Zhang (SL LLS)

« Lors de la séance 2, nous avons utilisé la plateforme Wooclap qui est bien utile et pratique.

À mon avis, c’est un outil pédagogique qui doit être bien partagé dans les cours quotidiens. Et cette plateforme sera présentée selon son utilisation, son fonctionnement et un bref commentaire.

Franchement, il est facile et pratique à l’utiliser. Nous pouvons intégrer des questions sur Wooclap directement et tous les étudiants peuvent y répondre sur leur ordinateur, ensuite, les réponses peuvent être montrées sur Wooclap.

En effet, en tant qu’outil bien émergent et technique, cette plateforme peut rendre l’apprentissage plus ludique et plus efficace. Dans le laboratoire informatique, cet outil nous permet d’améliorer notre apprentissage en présentiel.

Par exemple, on peut mettre les diapositives sur Wooclap et insérer des questions afin que les étudiants puissent les lire sur l’écran de l’ordinateur et y répondre le plus vite possible, ce qui non seulement permet aux étudiants de mieux participer au cours, mais aussi joue un rôle important dans la communication entre professeur et étudiants.

Les professeurs peuvent mieux connaître si les étudiants comprennent le contenu du cours. D’ailleurs, on permet aux étudiants de répondre aux questions en travaillant en groupe, ce qui facilitera la bonne communication entre eux.

Pourtant, il existe aussi des limites. S’il manque les matériels pédagogiques électroniques ou Internet, cet outil ne fonctionnera pas très bien.

En bref, ces dernières années, les techniques et le numérique entrent dans la classe et ils nous apportent beaucoup d’avantages. Il nous faut conformer à la tendance de l’époque et pratiquer cet outil dans la vie quotidienne afin d’améliorer l’éducation et faciliter l’apprentissage.

J’espère que cette plateforme peut avoir un avenir brillant. »

Junjing Zhang (SL LLS)

Wooclap est une plateforme interactive qui utilise les smartphones en salle de classe pour attirer l’attention des étudiants et améliorer l’apprentissage. Inscrivez-vous gratuitement ici !

Wooclap

Wooclap

Rather than fighting smartphones, Wooclap turns them into an exceptional learning tool.