Enseignement à distance

En savoir plus

Comment intégrer la pédagogie active dans les business schools ?

Comment intégrer la pédagogie active dans les business schools ?

Comment intégrer la pédagogie active dans les Business Schools ?

Hier en présentiel, aujourd’hui en distanciel et demain en hybride, comment continuer à rendre l’apprentissage efficace et agréable dans n’importe quel contexte ? Ces derniers mois, assurer une expérience d’apprentissage de qualité par une pédagogie active est devenu plus complexe que jamais. C’est particulièrement le cas dans les Business Schools, dont la pédagogie s’appuie notamment sur des études de cas, des travaux de groupes, des discussions. Autant d’activités rendues difficiles par le contexte.

Cette notion de “pédagogie active” est aujourd’hui remise en question dans tous les établissements d’enseignement supérieur en France depuis la crise de la COVID-19. Comment scénariser des cours dans un cadre hybride ? Quels sont les enjeux entraînés par l’adoption de nouveaux outils ? Et surtout, comment replacer l’étudiant au centre du cours ?

Nous avons répondu à toutes ces questions lors de notre Woobinar “Comment intégrer la pédagogie active dans les business schools ?”, animé par Fabien Maurin, Head of French Market chez Wooclap avec 4 invités experts :

  • Emmanuelle HOUET PACIFICI, Digital Learning Experience Manager, EDHEC PILab à EDHEC
  • Déborah Potelle, Responsable opérationnelle KCenter - Direction Innovation Lab et Vaitea Jacquier, Responsable Innovation Pédagogique - Direction Innovation Lab de SKEMA
  • David Reis, Ingénieur pédagogique - Direction de la Pédagogie Innovante de NEOMA

Les enjeux de la pédagogie active

Nuage de mots sur la pédagogie active produit par les participants au Woobinar via Wooclap

Tous le soulignent d’emblée : la pédagogie active, c’est un pléonasme, leur pédagogie étant active par nature. Mais il est révélateur de l’essoufflement de la notion du cours magistral, car “les enjeux liés à l’hybridation des enseignements ont remis au centre l’étudiant et son apprentissage”, comme le souligne Vaitea Jacquier.

Aujourd’hui, les ingénieurs pédagogiques des business schools (et d’ailleurs) ont un double défi à relever pour qu’une pédagogie visiblement active s’applique dans leurs établissements :

  • Générer de l’interaction directe entre étudiants et enseignants à travers des activités et des exercices collaboratifs ;
  • Former les enseignants à l’utilisation d’outils technologiques comme appui de cette pédagogie.

Quels outils pour une pédagogie active ?

Parmi les principaux outils cités en complément de Wooclap, on retrouve Miro, Padlet, le LMS Moodle, Microsoft Teams, Whiteboard ou encore Challengeme. Mais tous s’accordent sur un point essentiel : les outils doivent être présentés par besoin pédagogique et non l’inverse.

Deux cas d’utilisation sont présentés :

  • L’adaptative learning à NEOMA : les enseignants travaillent avec de l’adaptative learning pour que les étudiants puissent avancer à leur rythme. Cela passe par le séquençage des ressources et l’ajustement de la temporalité de leur distribution. L’objectif ? Permettre aux étudiants de savoir ce qu’ils doivent faire, et quand ils doivent le faire.
  • L’évaluation par les pairs à SKEMA : pour faciliter le travail en groupe, Déborah Potelle et Vaitéa Jacquier détournent l’évaluation par les pairs en amenant la notion d’intergroupe, ce qui favorise le travail par l’intelligence collective.

Vous voulez en savoir plus sur comment doser les temps pédagogiques en fonction de la durée du cours, de l’effectif et du niveau ? Retrouvez le replay du Woobinar sur notre chaine Youtube Wooclap.

Comment scénariser un cours en enseignement hybride ?

Nuage de mots sur la scénarisation des cours produit par les participants au Woobinar via Wooclap

Nos intervenants dégagent deux étapes essentielles pour bien scénariser un cours : la préparation et l’animation du cours en question. La première s’est vue intensifiée par le distanciel, qui a obligé les enseignants à développer une culture de l’anticipation. Car le rôle de l’enseignant aujourd’hui ne se limite plus à la transmission de savoirs, mais aussi à l’accompagnement des apprentissages. Il s’agit de trouver le bon rythme !

< « Il faut trouver une manière de dérouler le contenu pédagogique, incluant les stratégies d’enseignement et les modes d’évaluation pour que le résultat soit précis côté étudiant », David Reis

Pour savoir comment aider vos formateurs à animer un cours avec des apprenants en présentiel et en distanciel en respectant une équité, retrouvez le replay du Woobinar sur notre chaine Youtube Wooclap.

Cap sur la rentrée 2021

Lors de ce Woobinar, nous avons échangé sur l’interdépendance entre professeurs, formateurs, et outils technologiques. Cette complémentarité sera à l’avenir perpétuellement au centre des problématiques des business schools. Comme le précise Déborah Potelle, la préparation de la rentrée 2021 s’axe déjà autour de la scénarisation des enseignements, avec la prise en main d’outils technologiques.

De son côté, Vaitea planche sur des formations à destination des étudiants, qui leur permettraient d’ajuster leurs stratégies d’apprentissage en synchrone, asynchrone, présentiel ou distanciel. Mais, avant tout, il s’agira de faire simple, pour une expérience d’enseignement et d’apprentissage la plus fluide possible.

Julie Lemaire

Julie Lemaire

Rather than fighting smartphones, Wooclap turns them into an exceptional learning tool.