Page d'accueilÉducation

Engager les étudiants dans les cours magistraux avec Wooclap : une étude de Jérôme Hutain et Nicolas Michinov

Éducation

Étude : comment engager ses étudiants en cours magistraux ? Par Jérôme Hutain et Nicolas Michinov

30.06.2022 • 6 minutes

Questions interactives Wooclap et engagement des étudiants

Plus d’1 million d’enseignants et formateurs utilisent Wooclap au quotidien pour engager leurs apprenants. Concrètement, qu’est-ce qui dans Wooclap permet cet engagement ?

C’est la question à laquelle deux chercheurs du LP3C à Rennes, Jérôme Hutain et Nicolas Michinov, ont voulu répondre. Leur article, Improving student engagement during in-person classes by using functionalities of a digital learning environment, a été publié en 2022 dans Computers and Education, 3ème revue dans le champ de l’Education & Educational Research.

Découvrez les résultats parfois surprenants de cette étude sur les bénéfices de Wooclap et ses fonctionnalités les plus engageantes.

1. Un peu de vocabulaire

Avant d’explorer les coulisses de l’étude, arrêtons-nous sur un mot central : quel est cet engagement étudiant que tous les établissements cherchent aujourd’hui à améliorer ?

Les auteurs ont choisi de s’intéresser à 3 dimensions de l’engagement des étudiants :

  • L’engagement cognitif : il s’agit pour les étudiants de s’investir dans l'apprentissage en utilisant des stratégies d'apprentissage approfondi pour intégrer de nouvelles informations à leurs connaissances antérieures.
  • L'engagement affectif / émotionnel : il fait référence aux sentiments que les apprenants éprouvent à l'égard de leur expérience d'apprentissage, tant en termes d'attention et d'intérêt pour le cours que de lien social avec leurs pairs.
  • L'engagement comportemental : il se concentre sur les actions entreprises par l'apprenant et est lié à certains comportements étudiants tels que l'assiduité, le temps et les efforts consacrés à la participation aux activités, l'implication personnelle, le fait de lever la main pour poser ou répondre à des questions, etc.

C’est un peu technique tout ça, non ? Les auteurs ont pensé à nous et reprennent une définition succincte qui résume bien les 3 dimensions évoquées : 

“[L’engagement est] une énergie positive investie dans son propre apprentissage, attestée par un traitement de l'information qui apporte du sens, une attention à ce qui se passe dans le moment présent et la participation aux activités d'apprentissage.” 

(Schreiner & Louis, 2006, p. 6)

2. Les objectifs de l’étude

L’objectif majeur de cette étude était le suivant : entre le début et la fin d'une série de cours magistraux, examiner l’impact qu’a le fait d’augmenter le nombre de fonctionnalités Wooclap sur les différentes dimensions de l’engagement (cognitif, affectif, comportemental).

Plus spécifiquement, il s’agissait d’identifier quelles fonctionnalités renforcent quels bénéfices (quelles dimensions de l’engagement), y compris pour des fonctionnalités moins courantes comme le Mur de messages ou le fait d’afficher les diapositives de l’enseignant sur l’écran des étudiants en temps réel.

Ainsi, 3 conditions, ou situations, ont été comparées : 

  • Condition 1 : les étudiants ne pouvaient que répondre à des quiz proposés par l’enseignant.
  • Condition 2 : en plus des quiz, ils pouvaient à différents moment du cours (la “minute de question Wooclap”) poser leur question par écrit à l’enseignant, que ce dernier affichait sur le mur de messages
  • Condition 3 : les étudiants pouvaient répondre à des quiz, poser des questions sur le mur de messages et voir les diapositives de l’enseignant s’afficher sur leur écran en temps réel.
Mur de messages Wooclap

Le Mur de messages sur Wooclap [Cette capture d’écran a été déjà publiée dans l’annexe B de l’article ”Improving student engagement during in-person classes by using functionalities of a digital learning environment.” Computers and Education, https://doi.org/10.1016/j.compedu.2022.104496]

3. Les participants et les méthodes de mesure

L’échantillon était composé de 303 étudiants (259 femmes et 39 hommes, 5 indéterminés), âgés de 17 à 36 ans, ayant suivi un cours de psychologie sociale. Pendant les cours, 66,7% des étudiants utilisaient un ordinateur portable, 27,2% un smartphone, 2% une tablette, et 4,1% utilisaient à la fois un ordinateur portable et un smartphone.

Au fait, comment mesure-t-on l’engagement d’une cohorte d’étudiants ? 2 types de mesures complémentaires ont été choisies : 

  1. Une mesure basée sur des auto-évaluations de leur engagement par les étudiants eux-mêmes.
  2. Une mesure basée sur l'observation des comportements des étudiants. Elle consistait à compter le nombre d'étudiants réalisant des quiz supplémentaires après les cours, que ce soit pour auto-évaluer leurs connaissances ou pour préparer les examens.

4. Les trois grandes étapes de l'étude

Étape 1 : Les étudiants, après avoir rempli un formulaire de consentement, répondent sur un web-questionnaire à une série de questions mesurant notamment leur engagement dans les apprentissages. 

Étape 2 : Ensuite, la répartition en trois amphis permet de tester les trois types d’intervention pédagogique où le nombre de fonctionnalités de Wooclap utilisés varie

Étape 3 : À la fin d’une série de cours, les étudiants répondent à nouveau à un bref questionnaire qui contient les mêmes mesures d’engagement  afin d’en évaluer l’évolution. Une semaine après le dernier cours, et avant les examens de fin de semestre, les étudiants peuvent faire des quiz supplémentaires accessibles sur Wooclap (fonctionnalité “Au rythme du participant”).

Wooclap en amphi

5. Des résultats surprenants

Le suspense est à son comble… Quel impact les différentes fonctionnalités Wooclap ont-elles eues sur l’engagement des étudiants ?

Résultat n°1

Le premier résultat est le suivant : on observe un niveau d’engagement de type “affectif” particulièrement plus élevé lorsque, en plus des quiz et du mur de messages qui donnent aux étudiants la possibilité de poser des questions à l’enseignant, les étudiants peuvent suivre le diaporama de l’enseignant en temps réel sur leur propre appareil. Pour rappel, l’engagement affectif fait référence aux sentiments que les apprenants éprouvent à l'égard de leur expérience d'apprentissage, ici en termes d'attention et d'intérêt pour le cours.

Davantage de fonctionnalités, plus d’engagement… logique non ? Et pourtant, ces conclusions peuvent étonner puisque l’affichage des diapositives sur l’écran des étudiants apparaît intuitivement comme une fonctionnalité secondaire. Après tout, les étudiants ont toujours accès aux diapositives projetées sur le grand écran derrière l’enseignant. Comment expliquer que cette fonctionnalité supplémentaire conduise à un tel engagement ?

Jérôme Hutain et Nicolas Michinov émettent l’hypothèse que l'amélioration de l'engagement affectif des étudiants dans l'apprentissage pourrait être la réduction du “multitasking”, c’est à dire l’habitude qu’ont pris les étudiants  de pratiquer plusieurs activités simultanément (Jamet et al., 2020; Patterson, 2017 ; Tassone et al., 2020). 

Comment activer l’affichage des diapositives pour les participants

Comment activer l’affichage des diapositives pour les participants

Or, cette hypothèse se trouve vérifiée dans une étude complémentaire qu’ils viennent de soumettre pour publication à une revue scientifique où, lorsque les étudiants disposent du diaporama synchronisé sur leur propre appareil, ils indiquent faire moins d’activités multitâches, que lorsqu’ils n’en disposent pas. De plus, le fait de s’adonner à moins d’activités multi-tâches a des retombées positives sur l’engagement affectif, i.e. faire attention et accorder de l’intérêt pour le cours.

Résultat n°2

Un autre résultat contre-intuitif en apparence : les étudiants de la cohorte n’ayant qu’une seule fonctionnalité pendant le cours ont davantage répondu au quizz d’auto-évaluation supplémentaire

Lorsque les étudiants n’ont eu qu’à répondre qu’à des quiz, et n’ont pas eu la possibilité de poser des questions à l’enseignant via Wooclap (minute de questions + mur de messages), ils s'engagent plus après le cours dans la réalisation de quiz supplémentaires qui leurs sont proposés. 

Pourquoi ce comportement ? C’est sans doute le moyen pour eux de mieux s’auto-évaluer en vue de l’examen. À l’inverse, il est possible que les étudiants qui ont eu la possibilité de poser leurs questions à l’enseignant pendant le cours, avec le mur de messages, aient reçu une réponse qui leur a permis de lever des ambiguïtés, d’améliorer leur compréhension de certaines notions, etc. Ainsi, ils n’ont pas éprouvé le besoin de s’engager dans la réalisation de quiz supplémentaires. Ce résultat est néanmoins à relativiser car 30% seulement des étudiants ont fait des quiz supplémentaires.

6. Les leçons à en tirer

Une première conclusion ressort clairement : certaines fonctionnalités des outils d’interactivité pourraient fonctionner mieux que d’autres pour engager ses étudiants. Par exemple, l’affichage des diapositives sur l’appareil des étudiants à travers Wooclap permet d’améliorer l’engagement affectif (attention et l’intérêt pour le cours), en évitant de recourir à des activités multitâches car l’espace de leur écran est occupé par le diaporama que suivent les étudiants au fur et à mesure du cours. 

À chaque enseignant de tester la plus-value du diaporama synchronisé pendant son cours !

Or la deuxième conclusion découle de la première : les enseignants font l’engagement ! Les outils et leurs différentes fonctionnalités ne sont qu’une aide pour y parvenir. Comme l’expliquent nos deux auteurs :

"Ce n'est pas l'intégration des technologies dans les cours en soi qui améliore l'engagement des étudiants, mais plutôt la manière dont les enseignants les utilisent en mettant en œuvre un ensemble de fonctionnalités qui conduit à ce que les étudiants soient plus ou moins engagés dans l'apprentissage."

Jérôme Hutain et Nicolas Michinov

À vous de jouer ! Trouvez la formule Wooclap la plus engageante pour vos étudiants, en petit comme en grand groupe.

Merci encore aux auteurs de l’étude d’avoir choisi Wooclap et de faire avancer la recherche sur le sujet de l’interactivité :

  • Jérôme Hutain est Ingénieur Pédagogique et Numérique à l’Université catholique de Lille - Direction du Campus Numérique
  • Nicolas Michinov est Professeur des universités à l’Université Rennes 2 - Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (LP3C)

Envie d’en savoir plus ?

Découvrez l’étude complète de Jérôme Hutain & Nicolas Michinov.

Auteur(e)

Sylvain Bitton

Sylvain Bitton

Content Marketing Manager @Wooclap. Enchanter l'enseignement par les mots et les images, c'est la mission qui m'anime au quotidien. Et à la fin de l'article, je signe !

Partager

Recevez le meilleur de Wooclap

Un condensé de nos nouveautés produits et des derniers contenus publiés une fois par mois dans votre boite mail.